Retour au dossier
Image by andreas160578 on Pixabay
Vue 120 fois
11 mars 2019

Une grande promesse qui a fait pschitt ?

Depuis son émergence en 2008 avec le Bitcoin, la blockchain a beaucoup fait rêver : suppression des intermédiaires, traçabilité des échanges, décentralisation de l’exécution de transactions via les « smart contracts »... Pourtant, les passages à l’échelle restent rares. Aujourd’hui, quel bilan et surtout quels enseignements en retirer ? Le point avec Alexandre Martinelli (Supélec 00), CEO et cofondateur de La Javaness, accélérateur numérique spécialisé en IA.


Selon de nombreux observateurs, 2018 devait être l’année de l’adoption massive de la blockchain grâce à un cadre juridique adapté et la fin des problèmes techniques de ces « Distributed Ledger Technologies ». En fait, elle a été l’année des grandes désillusions : baisse massive du cours du bitcoin, pratiques douteuses autour du fonctionnement des ICO (pyramide de Ponzi), lancement de nombreuses Proofs of concept. par des entreprises, des administrations ou des consortiums, mais...

Cet article est réservé aux membres cotisants

Auteur

Ingénieur chez Cap-gemini, puis directeur chez Eurogroup Consulting, Alexandre MARTINELLI (Supélec 00) a cofondé La Javaness en 2015. Vainqueur de Big Data Paris en 2018 et opérateur du programme start-up de Facebook à Station F, La Javaness accélère l’innovation numérique des grandes organisations et développe des solutions cognitives fondées sur sa technologie de real-time machine learning.

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.