Retour au dossier
Dllu
Vue 74 fois
09 octobre 2019

En route vers l'automatisation de la conduite

Si le groupe PSA automatise déjà la conduite, la mise sur le marché de véhicules autonomes ne sera effective que lorsque les écueils technologiques seront maîtrisés. En attendant, le constructeur développe le programme AVA, Autonomous Vehicle for All, destiné à déployer le plus largement possible les fonctions autonomes. Le point avec Vincent Abadie (ECLi90 et docteur en automatique) est maître-expert pour PSA dans les domaines ADAS et véhicule autonome.


L'automatisation de la conduite est définie par cinq niveaux allant d’une assistance en longitudinal ou latéral (niveau 1) jusqu’à l’autonomie complète en toutes circonstances (niveau 5). À partir du niveau 3, le conducteur peut réaliser d’autres tâches que superviser la conduite : c’est une rupture pour la conception des véhicules car le conducteur n’est plus disponible instantanément pour se substituer aux imperfections ou défaillances du système. Ce dernier...

Cet article est réservé aux membres cotisants

Auteur

Vincent Abadie (ECLi90 et docteur en automatique) a rejoint PSA en 1994 en tant qu’ingénieur de recherche. Il a occupé divers postes de responsabilité dans les domaines des ADAS et du véhicule autonome dont il est aujourd’hui le maître-expert. Il représente le groupe dans les instances liées à l’automatisation de la conduite et à la sécurité routière, au niveau national et international.incent Abadie (ECLi90 et docteur en automatique) a rejoint PSA en 1994 en tant qu’ingénieur de recherche. Il a occupé divers postes de responsabilité dans les domaines des ADAS et du véhicule autonome dont il est aujourd’hui le maître-expert. Il représente le groupe dans les instances liées à l’automatisation de la conduite et à la sécurité routière, au niveau national et international.

Articles du dossier

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.