ACL

Connexion

Association des Centraliens de Lyon

   Liste des articles
@gauthiervr_photo
Vue 806 fois
06 octobre 2020

RÅLBØL : le guide de survie étudiant imaginé par deux Centraliens de Lyon

Ne vous fiez pas au titre de leur livre anti-galère, Joseph Reinhart et Arthur Presse, tous deux élèves de 3ème année à Centrale Lyon, ne sont pas du genre à se plaindre. Leur truc, c’est de filer des coups de main aux étudiants confrontés aux galères administratives et contractuelles, voire aux péripéties de la vie quotidienne. Un pari réussi, leur RÅLBØL fait le buzz depuis la rentrée aussi bien dans les médias, qu’auprès de leurs lecteurs qui ont fait exploser le nombre de commandes d’exemplaires sur la plateforme Ulule. Rencontre avec ces deux auteurs au RÅLBØL communicatif.


Bonjour à tous les deux. Comment est née l'idée de ce guide de survie administratif ?

Elle nous est tombée dessus un peu par hasard. Je (Arthur) devais faire refaire mon passeport pour partir à l’étranger pour ma mobilité à Centrale. Mais pas moyen d’avoir un rendez-vous avant 2 mois dans les mairies de Lyon. J'ai décidé de tenter ma chance auprès d'un petit village situé juste à côté et dès le lendemain, j’obtenais un rendez-vous pour faire ma demande. 3 semaines plus tard,  j’avais mon passeport en poche. Cette astuce nous a fait comprendre à la fois qu’il pouvait en exister beaucoup d’autres dans l’administratif et surtout que l’on ne connaissait rien à rien !


Quelles ont été les différentes étapes pour mener à bien votre projet ?

Nous avons travaillé de manière organisée pour nous simplifier la tâche :

- Nous avons d’abord fait un gros travail de veille pour récolter un maximum de sujets et de problématiques qui touchent les étudiants. D’abord en brainstormant entre nous, avec des amis, mais aussi grâce à un questionnaire que nous avons diffusé massivement.

- Ensuite, en écrivant notre premier chapitre, nous avons élaboré un modèle d’écriture, pour cadrer le style, la manière d’expliquer, les différentes parties qui composent un chapitre etc.

- Puis, nous sommes entrés dans une longue phase d’écriture lors du confinement, ensemble, de 9h à minuit pendant plusieurs semaines avec l’aide de nombreux relecteurs que l’on ne remerciera jamais assez ! L’écriture s'est déroulée en deux temps, d’abord une collecte des informations (par interview de professionnels et d’étudiants, et avec des ressources institutionnelles), puis une partie rédaction (très) chronophage.

- En parallèle de cette étape, nous avons collaboré avec trois graphistes pour créer la maquette visuelle et la décliner sur les 45 chapitres en trouvant à chaque fois des illustrations pour mettre en valeur le contenu.

- Et enfin, un travail commercial : envoi du manuscrit aux maisons d’éditions, création d’une société, campagne de prévente, campagne média, commande de 1700 livres chez un imprimeur, contrat avec un logisticien pour la livraison !



A part le chapitre sur « comment ouvrir une bouteille de bière », avez-vous testé tous les conseils que vous présentez pour vérifier qu'ils fonctionnaient réellement ?

Notre volonté était de donner des astuces, du vécu. Alors aussi bien pour l’ouverture d’une bière, pour le nœud de cravate ou pour la CAF, nous avons toujours cherché à avoir un retour d’expérience d’étudiants qui ont vécu les galères. Comme nous n'avons pas tout vécu, il était important qu’on s’appuie sur des témoignages. Un livre pour et  PAR les étudiants.


Y a t-il des chapitres ou conseils que vous avez finalement décidés de ne pas publier ? Pour quelles raisons ?

Oui forcément, certains chapitres n’ont pas trouvé leur place dans le livre parce que nous avons dû nous résoudre à ne pas traiter les problèmes les plus spécifiques. Donc certains cas particuliers ne sont pas présents pour que RÅLBØL ne devienne pas une encyclopédie.


Le nom, la typo et la pagination RÅLBØL rappellent les codes d'IKEA. Qu'est-ce que vous aimez chez cette enseigne que vous avez voulu transposer dans votre livre ?

Parce que c’est un mode d’emploi ! Un manuel simple et logique sur un sujet qui avait, au premier abord, l’air d’être le pire casse-tête. Et puis cette petite touche de fantaisie sur le titre rappelle le ton léger et l’humour que nous avons essayé d’insérer dans le livre tout au long de l’écriture afin de rendre les questions administratives moins rudes.



Votre livre se veut particulièrement didactique. Y a-t-il une formule magique pour l'être sans être rébarbatif ?

Nous avons essayé d’accorder de la place à l’humour, ce qui n’est pas forcément le cas dans un guide et encore moins dans un livre qui traite d’administratif. L'idée était de rendre la lecture la plus plaisante possible. C’est aussi pour ça que avons fait le choix de ne pas seulement aborder des situations administratives mais aussi d'aborder le quotidien des étudiants et de proposer des idées pour qu’ils s’épanouissent.  


L'un et l'autre, quelle a été votre plus grosse galère ou phobie administrative ? Celle où vous vous êtes dit "je ne vais jamais m'en sortir" !

Arthur : L’assurance maladie pour moi. Ce mot-là je ne l’avais jamais vraiment utilisé ou entendu jusqu’à ce que j’aie des problèmes dentaires. Et là, le parcours du combattant a commencé avec des mots obscurestels que "feuille de soin", "carte vitale", "parcours de soins coordonnés" et médecin conventionné secteur 1". Ajoutez-y un zeste de mutuelle et vous tenez un plat assez indigeste.
C’est bien dommage puisque nous avons la chance de bénéficier d'une des sécurités sociales les plus efficaces au monde. Au-delà des petites astuces que nous donnons dans RÅLBØL, nous avons essayé de contextualiser afin que l’on comprenne un peu mieux le pourquoi des démarches administratives.

Joseph : Trouver un stage pour moi ! Quand on arrive en études supérieures, on se confronte très rapidement au monde professionnel. Pour moi ce fut une vraie galère de devoir créer mon CV, un profil Linkedin, une lettre de motivation, dénicher des offres de stage, devoir me « vendre » pendant des entretiens alors que j’avais très peu, voire aucune expérience professionnelle. Il y a eu des codes à adopter, feindre d’être passionné par chaque offre de stage alors qu’on est encore trop jeune et inexpérimenté pour savoir ce que l’on veut. Dans RÅLBØL, nous avons donc méthodiquement détaillé des astuces concrètes pour trouver un stage afin de faire profiter les autres de nos expériences.


Votre livre cible t-il uniquement les jeunes actifs ou tout le monde peut-il s'y retrouver ?

Nous avons écrit le livre que nous aurions aimé avoir à nos 18 ans, mais à lire les messages de nos lecteurs, il n’y a pas que les étudiants qui souffrent de phobie administrative ! Donc finalement RÅLBØL peut être lu de 7 à 77 ans !



À la fin des livres, il y a toujours une page consacrée aux remerciements. Qui aimeriez-vous remercier en particulier ?

Nous avons reçu tellement de soutiens dans cette aventure qui a dépassé toutes nos espérances. Nous souhaiterions remercier tout particulièrement Juliette, Mathilde et Margot les trois graphistes et amies qui ont participé à la réalisation du livre. Elles ont été incroyables tout le long de l’écriture, et nous ont permis d’atteindre un résultat que nous n’osions pas imaginer.
 

Si un éditeur vous commandait une Tome 2 ? Vous y mettriez quoi ?

Nous sommes en discussion avec un éditeur parisien pour une publication en 2021, cette fois en librairie. Nous avons de nouvelles idées de chapitres allant de la galère administrative aux gestes de premiers secours indispensables à maitriser. Par ailleurs, nous faisons appel à tous nos lecteurs pour qu’ils nous donnent leurs bons plans et leurs idées.


Et sinon vous faites quoi dans la vraie vie ?

Dans la vraie vie, moi Arthur suis en césure dans le cabinet de conseil Wavestone et Joseph est en Master à Imperial College Business School. Pour l’instant j'aimerais devenir auteur à succès et Joseph boulanger dans l’Aubrac, mais tout est encore possible !


3% des Centraliens de Lyon font carrière dans l'administration. Et vous ? Qu'est-ce qui vous motiverait à devenir fonctionnaires ?

J’ai bien peur qu’après avoir passé 6 mois à se faire des nœuds au cerveau avec l’administration française, nous n’ayons plus le courage de nous y replonger en devenant fonctionnaire.


Quels enseignements tirez-vous de cette expérience ?

Nous avons tiré deux enseignements fondamentaux  : le premier c’est que lorsqu’on va vers les gens, ils sont toujours prêts à donner un coup de main, que ce soit la famille, des potes de potes de potes, ou des inconnus contactés sur internet. Le second c’est qu’il faut savoir se jeter à l’eau et ne pas avoir peur d’entreprendre, même si l’idée d’écrire un livre quand on est étudiant ingénieur parait un peu bizarre au départ, sur un mal entendu on peut finir par y arriver.


Dernière question : comment se procure-t-on votre livre ?

Le livre est disponible sur notre site internet ralbol.co

Auteurs

Articles liés

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.



Ajoutez un message personnel