ACL

Connexion

Association des Centraliens de Lyon

   Liste des articles
Image parGerd Altmann de Pixabay
Vue 778 fois
27 septembre 2019

Matériau carbo-négatif : de 4 à 8 milliards de tonnes de CO2 en moins chaque année

Depuis près de deux siècles, la construction est synonyme d’émission de CO2. Fatalement, l’activité du secteur contribue au réchauffement climatique. En plus de leur consommation en ressources naturelles, les matériaux de construction courants - le béton, l’acier, et l’aluminium - sont, dans leur fabrication, leur transport et leur installation, la source de 20% des émissions mondiales de CO2. Cependant, les alternatives commencent à émerger; nous sommes en train de créer un futur où : «Nouvelles constructions» ne rimera plus avec «émissions de CO2».


Dans son rapport d'octobre 2018 (IPCC SR15 chap. 4.2), le GIEC a identifié les matériaux comme l'une des sources d'émissions de GES les plus importantes, à remplacer par des matériaux carbo-négatifs. Or la plus grande masse des matériaux de construction est constituée de béton, d'acier et d'aluminium. Remplacer ces matériaux par un matériau carbo-négatif est désormais possible.

Alliage du matériau le plus ancien, la pierre, et du matériau de l'ère spatiale, la fibre de carbone, CarbonFibreStone (CFS) est plus résistant et durable : il éliminera non seulement des émissions de CO2, mais deviendra un nouveau puits de 4 à 8 milliards de tonnes de CO2 par an, dès industrialisation des procédés de fabrication brevetés de ses technologies à émissions négatives.

« Créer une industrie carbo-négative capable d'atténuer le changement climatique et d'adapter les villes à ses conséquences ! »

Pour révolutionner l'architecture et l'industrie en remplaçant les matériaux intensifs en émissions nocives et en ressources naturelles, TechnoCarbon.fr vendra des licences de fabrication à ses partenaires industriels. Laboratoire d'innovation et entreprise industrielle, elle ambitionne de créer une industrie carbo-négative capable d'atténuer le changement climatique et d'adapter les villes à ses conséquences, via de multiples applications allant des infrastructures urbaines et interurbaines au mobilier urbain, véhicules, centrales de production d'énergie, etc.

Or, la fabrication et l'installation de toutes ces applications sont, d'une part, consommatrices d'eau, de sédiments, de minerais et d'autre part, émettrices de pollution et de gaz à effet de serre. CFS divise instantanément, par un facteur supérieur à 10, toutes ces consommations et émissions. Grâce aux innovations en cours, il deviendra à court terme (2025) producteur de ressources et puits de carbone, inversant un modèle basé sur des externalités négatives (les technologies brevetées consomment des déchets et produisent des matériaux de construction, de l'eau et des habitats naturels).

A propos de TechnoCarbon.fr

TechnoCarbon Technologies France a été créée en 2018 pour industrialiser et poursuivre l'entreprise d'innovation issue de la rencontre entre les inventeurs de CarbonFiberStone Kolja Kuse et Stephan Savarese à Bonn en 2017 lors de la COP23. En juin 2019, TechnoCarbon.fr a été lauréat de la promotion Paris&Co Ville Durable 2019 dans les catégories Economie Circulaire et Ville De Demain. Cette première reconnaissance du potentiel de TechnoCarbon.fr pour inverser la pollution issue des BTP sera suivie d'accords avec des organisations industrielles, financières et scientifiques pour en accélérer le développement, l'homologation et la commercialisation.

Une levée de fonds est en cours jusqu'au 3 octobre sur la plateforme Ayomi, avec une ouverture du capital de la société à hauteur de 150 000€.

Vous pouvez vous rendre sur la page projet pour y trouver une description plus détaillée et les documents officiels : TECHNOCARBON TECHNOLOGIES FRANCE

Auteur

Articles liés


Ajoutez un message personnel