ACL

Connexion

Association des Centraliens de Lyon

   Liste des articles
DR
Vue 248 fois
05 mai 2020

Covid-19 : Plus de 2300 visières imprimées en 3D par le Fablab de l'ECL pour les hôpitaux

Face à la crise du COVID-19, plusieurs étudiants confinés sur le campus d'Ecully ont mis à profit leur temps libre pour venir en aide aux hôpitaux de la région. Accompagnés de membres de l’association du Fablab de l'École Centrale de Lyon, ils sont parvenus à produire plus de 2300 visières de protection grâce à l’impression 3D. Le témoignage de Pavlo Bozhok, élève de première année et responsable de la communication de l’Association des élèves du FabLab.


Notre aide aux hôpitaux contre le Covid-19

 

L’objectif d’imprimer des visières en 3D pour les hôpitaux nous est d’abord venu d’un rapide constat : de nombreuses machines étaient disponibles au Fablab de l’Ecole et les hôpitaux ont rapidement manqué de matériel de protection pour les soignants. Nous avons parallèlement reçu plusieurs messages sur la page Facebook de l'association, nous demandant si nous comptions rejoindre le mouvement des “makers”. Plusieurs de mes amis confinés étaient aussi particulièrement motivés à l’idée d’aider à la production de visières pour les personnels hospitaliers.

 

Un échange de mails avec les managers du Fablab (Jérôme Delachanal et Bertrand Houx) a permis d’examiner les modalités de la production de visières, pendant que d'autres étudiants sont allés en discuter avec Frank Debouck. Le directeur s’est tout de suite montré très intéressé par cette initiative et a pris rapidement contact avec les Hospices Civils de Lyon. Le projet était lancé !

 

Le mercredi 8 avril, nous avons enfin pu ouvrir le Fablab de l’Ecole, à condition de respecter les gestes barrières entre les élèves. Nous avons commencé par optimiser les paramètres d’impression 3D sur chaque machine pour accélérer la production. Afin de répondre le plus rapidement aux besoins des hôpitaux, j’ai décidé d’ouvrir le Fablab de 9h à 21h, et pour tenir la cadence, il a fallu relayer des équipes d’étudiants volontaires confinés sur le campus pour prendre soin des imprimantes 3D.

 

Etudiants brésiliens volontaires au Fablab


Aujourd’hui, une vingtaine de Centraliens volontaires formés à la volée s’occupent à tour de rôle des machines. Marocains, Espagnols, Français, Brésiliens, Indiens, Ivoiriens et Allemands se mobilisent ensemble pour aider les hospices lyonnais.  Le tout est fait dans le respect des gestes barrières afin de limiter le contact entre les différents groupes d’étudiants qui se confinent ensemble. Ce fut aussi l’occasion pour une bonne partie des volontaires de découvrir le Fablab et ce qu’on peut y faire !

 

Grâce à cet élan de solidarité de la part des étudiants confinés, nous sommes parvenus à fabriquer plus de 1000 visières en seulement 2 semaines, et un ou deux cartons de 80 visières attendent les agents des Hospices Civils de Lyon chaque matin.

 

Avec l’aide des managers du Fablab, nous avons pu nous procurer des bobines de plastique, ainsi que des buses d’impression plus grosses. Ceci a permis de baisser le temps d’impression d’une visière d’environ une heure, à moins de 30 minutes sur la plupart des imprimantes 3D. Nous avons ainsi pu passer de 4-5 visières par heure, à plus de 7 visières par heure en moyenne avec nos 5 machines.

 

A la demande du directeur, nous aidons également l’Ecole à se préparer à sa réouverture dans de bonnes conditions. Nous avons notamment réservé une vingtaine de visières pour le personnel de ménage, et avons conçu et fabriqué des hygiaphones pour l’accueil, la bibliothèque de l’Ecole à l’aide des découpeuses laser du Fablab. Nous sommes aussi en train de concevoir des hygiaphones pour protéger le personnel du restaurant universitaire.

 Carton rempli de visières prêtes à être livrées

Une rupture dans la routine du confinement

 

L’ouverture du Fablab pour la production de visières fut un changement drastique dans mon quotidien. Lassé de tourner en rond dans mon appartement en résidence étudiante, le fait d’aller au Fablab tous les jours m’a permis d’avoir un réel objectif. La production de visières m’a aussi montré à quel point les Centraliens pouvaient êtres motivés à l'idée de participer avec leurs armes au combat mené contre le coronavirus. J’ai été sincèrement impressionné par le dévouement de chacun.

 

Ce fut aussi l’occasion pour moi de mieux connaître le directeur de l’Ecole, Frank Debouck, qui nous a offert son plus grand soutien, que ce soit pour trouver des feuilles transparentes à différents endroits du campus, ou pour aller récupérer des bobines de plastique qui nous faisaient défaut. Il fut un soutien sans faille, témoignant de sa satisfaction à chacune de ses visites, et nous gratifiant de quelques petits cadeaux comme du chocolat durant les fêtes de Pâques, ou une bouteille de champagne pour fêter la 1000ème visière produite.

 

Je tiens à souligner également la générosité dont ont fait preuve certaines personnes extérieures à l’Ecol qui nous ont notamment permis de faire face au manque de stocks de feuilles transparentes sur le campus, en nous en fournissant en quantité importante. Une chaîne de solidarité rendue possible par le site de VISIERESOLIDAIRE de la région Rhône-Alpes, très actif en ce moment pour organiser la production et la distribution de visières imprimées en 3D.

 

550 visières prêtes à être livrées au CROUS lyonnais !

 

Notre travail n'est pas terminé. Il se poursuit encore aujourd’hui avec de nouvelles commandes de visières notamment pour la Clinique du Val d'Ouest, mais aussi pour la Chambre de Métiers et de l'Artisanat Auvergne-Rhône-Alpes. Nous venons également de terminer une commande de 550 visières par le CROUS de Lyon et  travaillons actuellement pour une commande de 500 visières de la part de l'institut Paul Bocuse. Ils peuvent compter sur nous. Nous continuerons à imprimer des visières en 3D tant que nécessaire.

Articles liés

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.



Ajoutez un message personnel