ACL

Connexion

Association des Centraliens de Lyon

   Liste des articles
Pixabay
Vue 1914 fois
06 mars 2020

Double-diplôme ingénieur-médecin à Centrale Lyon : une première en France

Les passerelles entre la technologie et la médecine n’ont jamais été aussi fortes, au point d’amener l’Ecole Centrale de Lyon à créer le premier double diplôme en France ingénieur-médecin. Pour nous en parler, nous avons rencontré Céline Helbert, Maîtresse de conférences en mathématiques à l’ECL et chercheuse à l’Institut Camille Jordan, à l’initiative de la construction de ce double cursus avec les professeurs universitaires et hospitaliers Pascal Roy et Delphine Maucort-Boulch.


Nous sommes partis de deux constats. Le principal tient à l’évolution de la médecine vers toujours plus de technicité. On parle aujourd’hui d’homme augmenté, d’objets connectés, d’intelligence artificielle, de développement de la télémédecine… L’activité clinique et la recherche sont désormais indissociables ! Les médecins ont besoin d’être formés à ces techniques de pointe et de s’appuyer sur un socle de connaissances scientifiques pour comprendre, maîtriser et évoluer avec ces nouveaux outils. Le second constat repose sur la trajectoire d’un petit nombre d’anciens élèves de Centrale Lyon qui, chaque année, s’orientent après l’obtention de leur diplôme vers des études de médecine. Ce sont des profils qui ont une appétence à la fois pour la technologie, mais aussi pour la santé. Ce nouveau cursus permet de les accompagner dès leur première année à Centrale et de répondre à leurs besoins en formation. Inversement, l’École prévoit également d’accueillir des étudiants en médecine qui souhaitent compléter leur formation par un cursus d’ingénieur.

De quelles compétences techniques/scientifiques ont ou auront principalement besoin les médecins à l’avenir?

Les médecins travaillent déjà avec la technologie, mais celle-ci prend chaque jour davantage de place. L’IA par exemple devient omniprésente dans leur prise de décision et les « outils » qu’ils utilisent pour soigner leurs patients. Il est donc essentiel que les médecins aient des connaissances scientifiques solides, notamment en mathématiques, pour comprendre comment ces technologies fonctionnent, comment les utiliser de façon optimale et les faire évoluer pour répondre à leurs besoins. Le sujet de l’homme augmenté va quant à lui nécessiter de bonnes connaissances en physique et en mécanique. Les médecins devront maîtriser les domaines de la bio-ingénierie, des bio-matériaux, des nanotechnologies etc. Cette double expertise ingénieur-médecin prend logiquement tout son sens.

Comment se déroule concrètement ce cursus pour les élèves ?

Le parcours est différent selon que les étudiants débutent par les études d’ingénieur ou de médecin. Les étudiants qui intègrent Centrale Lyon en première année sont informés de l’existence de ce double cursus. S’ils se montrent intéressés, ils ont l’obligation de faire un stage chez un médecin pendant quelques jours, et un autre dit d’"exécution" (ou stage ouvrier) en milieu hospitalier. Ces expériences doivent leur permettre de tester leur projet professionnel et de conforter ou non leur volonté de s’engager dans ce double diplôme. S’ils décident de s’investir dans ce cursus et que leur candidature est retenue (maximum 5 élèves par promotion), leur formation d’ingénieur est ramenée automatiquement à deux ans mais se voit enrichie par des activités liées à la médecine et par une mise à niveau en études de santé dispensée par l’UCBL. Ils intègrent ensuite les études de médecine en troisième année (FGSM3 - Formation Générale en Sciences Médicales) et poursuivent avec trois années supplémentaires (cycle FASM - Formation Approfondie en Sciences Médicales). Ce n’est qu’une fois ce cycle achevé qu’ils obtiennent le diplôme de docteur en médecine et celui d’ingénieur de l’École Centrale de Lyon. Ils peuvent ensuite débuter leur internat.

A l’inverse, les étudiants qui viennent de médecine débutent leur formation par 3 années en médecine avec, dès la 2ème année, des cours de remise à niveau en maths et en physique. Ils intègrent ensuite, après sélection, l’École Centrale de Lyon pendant 2 ans avant de réintégrer médecine.

 

Quels sont les avantages de ce double-diplôme pour les étudiants ?

Ce cursus permet aux élèves de gagner un an par rapport au parcours habituel des diplômés de l’ECL qui intégraient jusqu’à présent médecine en L3 après leur diplôme d'ingénieur. Mais l’atout de cette double formation réside principalement dans l’acquisition d’une double compétence avec un cursus pensé dans sa globalité. Nous accompagnons les élèves tout au long des deux années qu’ils passent à Centrale Lyon, que ce soit en termes de projet professionnel au travers des stages, et de préparation à la formation en médecine. Et nous continuons bien sûr à les suivre tout au long de leur formation après leur admission en médecine (élaboration de sujets de stage pertinents par exemple).

Qui sont les partenaires mobilisés aux côtés de Centrale de Lyon sur ce nouveau cursus ?

Le double diplôme ingénieur-médecin s’appuie sur le partenariat avec les facultés de médecine de Lyon Sud et de Lyon Est, mais aussi avec les hospices civils de Lyon qui sont cosignataires de la convention. Elles assurent que les stages en milieu hospitalier réalisés par les élèves seront adaptés à leur double expertise, et leurs besoins de formation.

Ce double-diplôme est une première en France…

D’autres écoles d’ingénieur accueillent des médecins et inversement, les jeunes diplômés-ingénieurs, quelle que soit leur école d’origine, ont accès au concours passerelle vers médecine, concours ouvert à tout étudiant détenteur d’un bac +5. Mais c’est la première fois en France que des élèves ingénieurs peuvent suivre des études de médecine dans le cadre d’un double-diplôme.

Auteur

Céline Helbert est Maîtresse de conférences en mathématiques à l’Ecole Centrale de Lyon et chercheuse à l’Institut Camille Jordan. Avec les professeurs universitaires et hospitaliers Pascal Roy et Delphine Maucort-Boulch, elle a été à l’initiative de la construction de ce double cursus. Depuis début 2018 le travail d’une équipe, composée des doyens des facultés, de la direction des études de l’école Centrale et des responsables des formations, a permis de proposer un projet de convention du double cursus accepté par le ministère en Aout 2019 pour une ouverture du double cursus en septembre 2019.

Articles liés

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.



Ajoutez un message personnel