Liste des articles
Vue 453 fois
06 mai 2022

Vincent Thévenin (ECL 2011) - Expert dans l'intégration de marchés d’électricité européens chez 50Hertz Transmission

Titulaire d'un diplôme d'ingénieur de Centrale Lyon (promotion 2011) et d'un Master of Science en systèmes d'énergies renouvelables de la TU Berlin, Vincent Thévenin travaille depuis plus de 10 ans  dans le secteur du trading d'électricité. Un parcours qui le mène aujourd’hui à occuper le poste d’expert dans l´intégration de marchés d´électricité européens chez 50Hertz Transmission, gestionnaire de réseau de transport d´électricité (GRT) en Allemagne de l´Est.


Bonjour Vincent. Pour quelles raisons es-tu parti travailler à l'étranger ?

La thématique des énergies renouvelables me fascine depuis ma jeunesse. C'est donc logiquement qu'après mes études d'ingénieur généraliste à Lyon, j'ai décidé de poursuivre ma formation en Allemagne avec un master dans les énergies renouvelables (ENR) à la TU Berlin. De fil en aiguille, j´y ai construit ma vie (stage, premier job, famille, amis) et cela fait maintenant 12 ans que j´y habite!

Peux-tu nous parler de ton travail actuel ?

Je suis expert dans l´intégration de marchés d´électricité européens chez 50Hertz Transmission, gestionnaire de réseau de transport d´électricité (GRT) en Allemagne de l´Est. Il s´agit de développer des nouveaux procédés et règles avec les différents GRTs en Europe, afin de permettre de relever les challenges de demain pour la transition énergétique via la mise en commun et l’harmonisation des marchés d´électricité européens à différentes échelles de temps pour faciliter - entre autre -l’intégration des renouvelables. Le fait d´avoir un profil international m´aide à comprendre les attentes et les différents points de vue des pays voisins dans ces sujets techniques et complexes.

Centre de Contrôle de 50Hertz à Neuenhagen - Source: 50Hertz

Quelles sont les différences entre les mondes du travail allemand et français ?

Je vais peut-être rester dans les clichés mais l'Allemand «moyen» est en général plus organisé et rigoureux, mais à l’inverse, il sera sans doute moins flexible que le Français. En France, on est peut-être davantage habitué à improviser en cas d'imprévus de dernière minute. Combiner les deux approches est donc pour moi un bon compromis.  De manière générale, les ingénieurs français et allemands sont également différents : le concept d´ingénieur généraliste n´existe pas vraiment en Allemagne, celui de Grandes Écoles non plus et l´équivalent en termes de diplômes est donc l´université. L’ingénieur allemand est de ce fait plus un technicien, voire un scientifique, qu´un manager ou un généraliste.

Autre aspect, la ponctualité est également très importante en Allemagne, pas question d´arriver ne serait-ce que quelques minutes en retard en meeting, pratique plus que courante en France.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la vie en Allemagne ?

Un clair avantage - même si cela est en train de changer à Berlin – se trouve dans le pouvoir d´achat. Les coûts pour les loyers, restaurants et vie courante, sont ici un peu moins élevés qu´à Paris par exemple. C’est principalement dû à la tradition décentralisée de l´Allemagne et à l´histoire de la ville de Berlin, capitale politique et artistique, mais pas économique (Munich) ou financière (Francfort) de l´Allemagne. De ce fait, il n´est pas forcément évident de trouver un travail d´ingénieur à Berlin, car l´essentiel des jobs industriels se trouvent dans d’autres régions du pays. Par contre, la ville en elle-même mérite de s’y intéresser que ce soit pour une week-end ou pour y vivre, c’est une métropole internationale chargée d’histoire et de culture. Enfin, j’apprécie la conscience écoresponsable et des sujets liés à la « nature » des Allemands qui s’avère bien plus poussée qu´en France (triage des déchets, considération de la nature, énergies renouvelables etc…)

Comment la guerre en Ukraine a-t-elle bousculé les réformes en matière de transition énergétique et quel regard portent les Allemands sur la délicate question de l’importation du gaz russe ?

Effectivement après 16 ans de pouvoir sous Angela Merkel, l´Allemagne est désormais dirigée politiquement depuis l´hiver dernier par l´alliance des socialistes, des verts et des libéraux (appelée « feu tricolore », car chaque parti possède sa propre couleur). C´est un changement historique et de nombreuses réformes sont en cours notamment dans le domaine de la transition énergétique avec notamment la potentielle sortie anticipée du charbon en Allemagne dès 2030 au lieu de 2037.

Cependant, en raison de la guerre en Ukraine, les priorités à court terme ont évolué : l’indépendance et la sécurité énergétique sont désormais à l´ordre du jour. L´Allemagne est dans une situation difficile car très dépendante du gaz russe pour le chauffage et le gaz en tant que fuel était une solution transitoire dans la transition énergétique sur le moyen terme pour l´Allemagne pour atteindre les objectifs climatiques.

La nécessité d´accélérer le développement des renouvelables et de solutions alternatives pour le chauffage telles que les pompes à chaleurs n´en est qu´accentuée mais sur le court terme cela va conduire à des émissions de CO2 plus importantes à cause d´un regain de production à base de charbon. La question d´un embargo total du gaz russe – de plus en plus probable – fait débat car cela serait de fait un facteur impactant pour l´économie et industrie allemande.

Tu es très actif au sein du groupe international « Allemagne », quelles sont ses principales activités ?

Je suis représentant de l´ACL en l´Allemagne depuis 2016, j'ai participé à l’organisation avec l'aide des autres écoles Centrale et leurs représentants des Rencontres Inter-Centrale en Allemagne (RICSA) de 2016 à 2019 (au programme: des visites culturelles et d´entreprises, des échanges autour de déjeuners/diners). Avec Elina Hentgen (ECL 2014), nous avons également animé le réseau centralien berlinois pendant ces années, même si c´était difficile pendant la période du Covid.


Les Rencontres Inter-Centrale en Allemagne (RICSA) reviennent en 2022 !

Elles auront lieu du 1er au 3 juillet. Plus d'informations et inscriptions ici.

Auteur

Vincent Thévenin a commencé sa carrière en tant que Portfolio Manager chez le gestionnaire de réseau de transport d´électricité (GRT) allemand 50Hertz pendant 6 ans et était responsable des portefeuilles de la gestion des énergies renouvelables, des pertes de réseau et du redispatch. Il a ensuite travaillé près de 3 ans chez TrailStone en tant que trader d´électricité pour le marché infra journalier puis en tant qu’analyste – où il était responsable de pronostique des prix de marchés avec un modèle fondamental. En mars 2021, Vincent a rejoint le département Régulation et Marchés d'Elia Grid International où il a contribué en tant que consultant à divers projets internationaux dans le domaine du trading et de la régulation des marchés d´électricité. Depuis février 2022, il a rejoint de nouveau 50Hertz dans la division Interconnecteurs, chargée de l´intégration des marchés d´électricité au niveau européen.

A lire

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.