Liste des articles
Vue 680 fois
06 mars 2023

Automobile : la fin du moteur thermique ?

La transition énergétique nécessaire pour diminuer nos émissions de CO2 et réduire notre impact sur le climat pose nécessairement la question du transport, et par conséquent, du type de motorisation utilisée. La décision du Parlement Européen en 2022 d’interdire les moteurs thermiques à compter de 2035 signe-t-elle la fin de ce mode de propulsion ? Quelle réponse apporter dans cette période de transition et dans quel champ des contraintes ? L’analyse de Pierre Guyot (ECL 2011 / IFP 2012) qui fut leader ingénierie mise au point (MAP) du dernier moteur thermique développé par Renault : le HR12 DDV Mild Hybrid Advanced norme Euro6e du nouveau Renault Austral.


Réponse des constructeurs : électrification(s) & rendement

Cette interdiction du moteur à combustion interne a pour but de remplacer cette motorisation consommatrice d’énergie fossile et émettrice de CO2 par d’autres modes de propulsion, comme la motorisation électrique à batterie, ou à pile à combustible consommant de l’hydrogène. Ainsi, la plupart des constructeurs européens ont présenté leur feuille de route pour convertir leur gamme au 100% électrique à horizon 2030/2035.

Cependant, que ce...

Cet article est réservé aux membres cotisants

Auteur

Pierre Guyot (ECL2011/IFP2012) a été jusqu'à l'été 2022, leader ingénierie MAP du moteur HR12 DDV mild hybrid Advanced du Renault Austral ; il est depuis Responsable système des ADAS Latéral (Maintient dans la voie, alerte sortie de voie, détection de ligne, anti-collision changement de file...) pour Renault Group.

A lire

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.