Liste des articles
Vue 429 fois
06 janvier 2023

Louis Gorintin (ECL 2007) : directeur Recherche Innovation de NovaKamp

Louis Gorintin (ECL 2007) est le nouveau directeur Recherche Innovation de Novakamp, entreprise spécialisée dans la fourniture aux industriels et aux armées de bases-vie autonomes, combinant autoconsommation et économie d’énergie en milieu isolé et dégradé. Ancien directeur de laboratoire Lab Nanotech, Sensors & Wireless au sein d'ENGIE Lab CRIGEN, il revient pour Technica sur son parcours et son investissement dans cette nouvelle aventure professionnelle


Technica : Vous êtes depuis quelques mois le directeur Recherche Innovation de NovaKamp. Quel est le cœur d’activité de cette société créée en 2020?

NovaKamp est une holding à la tête d’un groupe de sociétés spécialisées dans la fourniture de commodités (énergie, eau, déchets) pour les bases vies et sites autonomes en milieu complexe ou difficile d’accès. Pour faire simple, pour les initiés, nous sommes un EPCMiste spécialiste des sites Off-Grid. Grâce à un historique de plus de vingt ans de ses filiales KAPI Koncept, Novae SA au service de l’armée française, nous disposons d’un savoir-faire reconnu dans la conception, la fourniture, la logistique, l’exploitation ou le maintien en condition opérationnelle, la maintenance et le repli de solution de production, distribution, usages énergétiques. Nous nous développons également dans la gestion de l’eau et des déchets.

Au sujet de l’âge de l’entreprise, NovaKamp est le produit d’un rachat d’entreprises avec effet de levier. Nous sommes donc dans une étape de développement comprenant une réorganisation des activités, une diversification des marchés, une structuration stratégique par du développement organique et par des acquisitions externes dont certaines sont toujours en cours.

L’acquisition début 2022 de Fauché Énergie, devenue eV Teknology permet à NovaKamp d’être un intégrateur vertical, c'est-à-dire capable de réaliser les étapes de conception, prototypage série de dispositifs mécaniques, électrotechniques dans ces domaines. Ce nouveau savoir-faire nous ouvre l'accès à de nouveaux clients.

Dans un monde de plus en plus incertain, de plus en plus fractionné par les luttes géopolitiques et avec des risques sociétaux structurels massifs, notre entreprise est une pépite technologique française qui peut répondre à de nombreux défis actuels et à venir.

Technica : Quelles sont vos principales missions et stratégies sur le moyen et le long terme ?

En tant que directeur Recherche et innovation de NovaKamp - poste créé à mon arrivée - j’ai plusieurs missions :

    1. D’abord, coordonner et fédérer l’écosystème innovant au sein des différentes entreprises du groupe.
    2. Dans un second temps, nous travaillons au financement de cette innovation avec l'objectif de se servir des formidables outils mis à disposition en France pour développer des produits de rupture.
    3. Ces bases établies, nous construisons un plan de recherche et d’innovation clair et cohérent avec la stratégie, et les besoins spécifiques des prospects du groupe en s’appuyant sur des partenaires.
    4. Enfin, nous devons quantifier la valeur et gérer le déroulé de chacun des projets. Ceci grâce à des critères de validation, de jalon et de décision pour choisir de continuer ou d’arrêter un travail de recherche ou d’innovation en fonction d’un contexte changeant.

Ces étapes permettent d’établir un plan de développement technique et technologique de l’entreprise au service de son développement organique, de sa visibilité et de sa performance opérationnelle, marketing et commerciale. Cela renforce le caractère fédérateur pour les collaborateurs et aide à la fierté d’appartenir à une telle structure en donnant du sens au travail de chacun. Cela passe par des connaissances étendues en gestion de partenariat, en gestion de projets, animation d'équipe, mais aussi des connaissances juridiques, notamment en propriété intellectuelle,

Notre stratégie est de donner accès à nos clients à une infrastructure de fourniture de commodités (Énergie, eau, déchet) sur un site isolé complexe de manière résiliente et fiable en maximisant les flux locaux. Notre offre peut en particulier être rendue sans couture pour nos clients grâce à un accompagnement avec des techniciens projetés ou locaux et un support en téléassistance d’un directeur résident des services généraux, des cadres ou des spécialistes. Cela est aujourd’hui possible grâce à notre filiale récemment acquise TECNIZY-GCAT.

Nous avons l’ambition d’adresser ces sujets suivant trois axes principaux: la circularité des ressources, la digitalisation/numérisation des processus et l’excellence opérationnelle. Les enjeux sont énormes et le temps n’est pas extensible pour atteindre cet objectif, nous priorisons donc et essayons de nous différencier par une approche cohérente et novatrice en nous basant sur des acquis solides. La croissance du groupe passe donc par des acquisitions et le développement des synergies, mais aussi par la croissance organique dont je suis un contributeur direct par la structuration de la filière technique et technologique au travers de la recherche et de l’innovation.

Centrale électrogène déployé sur des bases viesCentrale électrogène déployée sur une base vie

Technica : Pourquoi avoir accepté ce nouveau challenge ? Le fait de passer d’un grand groupe comme ENGIE  à une entreprise de taille plus modeste a-t-il joué dans votre décision ?

Une carrière se bâtit étape par étape, en fonction des opportunités et des rencontres. Mon parcours et ma progression régulière au sein de grands groupes m'offraient une stabilité sur les sujets adressés et un terrain de jeux très large. Pour autant, la taille d’un grand groupe rend la distance entre les différentes entités plus grandes et donc les circuits de décisions sont plus "processés" et plus lourds, souvent au détriment de l’agilité. Le développement de produits dans une entreprise énergétique est souvent difficile. Les opérationnels ont la tentation de choisir le produit le plus intéressant économiquement à un instant T et non les derniers développements internes en phase de maturation.

Dans une petite structure les choix technologiques sont structurants et différenciants et peuvent changer les choses à très courts termes. L’ensemble des acquis et des formations réalisés au sein des grands groupes sont de formidables outils pour mettre en œuvre le changement, créer des partenariats et développer une activité d’une PME ou d’un groupe de PME. Le risque y est plus grand, mais les gains et les aides sont plus élevés. Au quotidien, le système responsabilise les personnes et permet de se sentir utile. Les réalisations prennent sens rapidement dans une petite structure tandis qu’ils vont se faire attendre ou être mis de côté dans un grand groupe. Réactivité, responsabilité et souplesse sont donc les maîtres mots dans une entreprise de taille humaine comme NovaKamp.

Technica : Quelle importance représente la R&D pour NovaKamp ? Comment s’organise-t-elle et quels sont les axes de recherche actuels ?

La recherche et l’innovation au sein de NovaKamp sont aujourd’hui diffuses et ont commencé à être structurées fin 2020. Mon recrutement a pour but de renforcer ce volet et d’accélérer par le biais des étapes décrites précédemment. Avec trois bureaux d’étude, une usine de production et des commanditaires variés, nous disposons d’une force de frappe technique intéressante. Nous avons des partenaires innovants qui nous permettent d’être à la pointe sur des sujets d’actualité (Énergie renouvelable, circularité, hydrogène).

Nous proposons ainsi des solutions innovantes de dispositifs PV à déploiement rapide sur base aérienne, de groupes électrogènes à vitesse variable, de systèmes de récupération de chaleur fatale, de dispositifs de traitement d’eau de mer, d’eau douce, ou de forage. Nous travaillons sur la gestion de la chaleur sur site isolé, l’isolation thermique des bungalows, la climatisation passive ou l’eau atmosphérique. Tout ceci doit être réalisé avec des contraintes opérationnelles précises (accessibilité, transport en conteneurs, robustesse) et des critères propres à nos clients. Cela rend quasiment tous nos projets innovants.



Centrale Photovoltaïque conteneurisée à déploiement rapideCentrale Photovoltaïque conteneurisée à déploiement rapide

Technica : NovaKamp fournit aux industriels (et aux armées) des bases-vie plus écoresponsables. Quelles sont les principales attentes de vos clients ? Quels sont les grands axes d’améliorations des solutions que vous proposez ?

La typologie des clients est très différente en fonction des conditions opérationnelles.

- Pour nos clients dans l’armée, la robustesse, la fiabilité, la résilience des systèmes et la minimisation de l’exposition au risque relative à ces commodités sont les principaux critères.
- Pour les industriels civils, les économies d’énergies, les capacités d’effacement, la gestion des secours, la gestion de l’eau et des déchets sont très prégnantes.

Ensuite, une des préoccupations de nos clients est le respect des engagements pris en termes d’écoresponsabilité et de durabilité. Ces derniers souhaitent également que la qualité de leurs installations soit améliorée et que leurs objectifs de durabilité et de performance environnementale soient atteints grâce à des solutions innovantes et durables. Nous travaillons donc à améliorer les systèmes de gestion des commodités (énergie, eau, et déchets) pour leur permettre de mieux gérer leurs flux et leurs consommations pour un meilleur rendement, tout en limitant les impacts environnementaux.

Nous proposons également des solutions numérisées afin de faciliter le pilotage et ainsi être plus réactifs en cas de panne ou de difficulté. Ces solutions permettent aux opérateurs de bénéficier de données en temps réel sur l’état des systèmes et d’intervenir plus rapidement en cas de problème. Enfin, nous travaillons également à améliorer les systèmes en place pour leur permettre de minimiser leurs consommations et d’avoir un meilleur contrôle de leurs flux.

Technica : Récemment, l’ACL a organisé une rencontre autour des enjeux de l’hydrogène dans les transitions à venir. Quelle place tient l’H2 dans les solutions que vous développez ? Quel potentiel lui accordez-vous ?

L’hydrogène est un vecteur énergétique intéressant, mais complexe à manipuler. Nous avons une stratégie de montée en charge sur ces sujets. D’abord l’usage de ce gaz pour la maintenance et l’entretien de nos groupes en décalaminage ou en économie d’énergie en bi-injection diesel hydrogène. Nous envisageons ensuite différents axes des groupes électrogènes hydrogène haut rendement, mais aussi des axes pour la production à partir de différents flux : solaire, déchet, eau usée, biogaz. Nous pourrions même nous intéresser aux sites d’exploration d’hydrogène naturel ! Mais cela reste un sujet connexe pour nous. Enfin, l’hydrogène a un rôle dans la production ou le stockage d’énergie en masse et à long terme, mais les déploiements dans le domaine militaire sont complexes du fait de la bonne gestion du risque.

Technica : Qu’avez-vous appris de vos expériences passées chez Thalès, GDF Suez ou ENGIE qui pourraient vous aider à atteindre vos objectifs chez NovaKamp ?

Sur le périmètre R&D je peux le résumer en une phrase : "Une bonne idée de départ ne fait pas tout c’est l’exécution qui fait la qualité du projet". Et comme nous le disait notre directeur d’étude a Centrale Lyon et comme aime le dire un de mes bons amis : « choisir, c’est renoncer ! »

En termes de compétences techniques, j’ai largement développé mon bagage technique au CEA, à Thales, Ausy ou ENGIE. J’ai aujourd’hui une compétence vaste et des méthodes de travail et de veille active qui sont un puissant vecteur de transformation. Les outils juridiques et de propriété intellectuelle ainsi que de financement de la recherche ou de l’innovation sont également des acquis que j’apporte au sein de NovaKamp.

De plus, mes connaissances en gestion énergétique, efficacité, réseau de chaleur et de froid et métrologie/digitalisation des procédés sont des pépites à utiliser à bon escient dans ce nouveau monde. Quant au management, je pense avoir largement approfondi lors de mon passage chez ENGIE mes compétences dans la conduite du changement et la gestion de situations de crise  : un apprentissage que j’ai pu faire sur le tas lors de transformations difficiles avec les équipes.

Technica : De par son activité, NovaKamp est un recruteur potentiel pour les ingénieurs. Quels profils sont ciblés et que diriez-vous aux Centraliens diplômés ou en passe de l’être pour les convaincre de rejoindre l’entreprise ?

Nous recherchons actuellement des profils en stage, alternance ou embauche en conception de produit électrique, mécanique et électrotechnique, gestion de projets, recherche et innovation avec une forte composante pratique sur le terrain. Nous recrutons sur la région parisienne et la région bordelaise. Aussi, si vous cherchez une entreprise française à fort impact patriotique, social environnemental et en pleine croissance avec une appétence pour le côté pratique, les déploiements et les voyages : NovaKamp est faite pour vous. Vous trouverez des équipes prêtes à faire face aux grands bouleversements à venir avec des acquis techniques opérationnels et technologiques importants et un environnement innovant et très motivant.

 
G
M
T
Y
 
           
 
 
 
Fonction Sound est limitée à 200 caractères
 
  Options : Historique : Commentaires : Donate Fermer

Auteur

Diplômé de l’École Centrale de Lyon, Louis Gorintin poursuit ses études avec un doctorat à l'École Polytechnique et une thèse CIFRE (conventions industrielles de formation par la recherche) pour Thales sur "l'étude et la réalisation de transistors à tapis de nanotubes de carbone pour la détection de gaz". Ingénieur chercheur chez Engie puis directeur de laboratoire Engie Lab Nanotech and Sensors, il est depuis novembre 2022 directeur Recherche et Innovation de NovaKamp.

A lire

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.