ACL

Connexion

Association des Centraliens de Lyon

   Retour au dossier
Vue 221 fois
31 janvier 2020

Centrale Lyon Cosmos : le biomimétisme fait décoller le projet Hélix

Le projet Hélix mené par Centrale Lyon Cosmos (CLC) a reçu fin 2019 le prix Coup de Coeur du jury délivré par Planète Sciences lors des prix Espace et Industrie. Un événement qui récompense tous les deux ans les meilleurs projets étudiants liés à l’aérospatial. Nous avons rencontré Maxime Perriquet et Selim Madcadi, qui ont permis au projet Hélix de prendre son envol.


En quoi consiste le projet Hélix ?
Le projet Hélix a débuté il y a plusieurs années au sein de l’association Centrale Lyon Cosmos. L’idée était de mettre au point un système de récupération de lanceur aérospatial innovant par autogire qui s’appuie sur des pales fixées à la fusée qui la font entrer en rotation au cours de sa chute, et ainsi la ralentissent. Ce mécanisme aérodynamique permet de remplacer avantageusement les habituels parachutes, qui ont le défaut de ne pouvoir être réutilisés. Hélix s’inscrit dans une démarche de biomimétisme puisque le concept existe déjà dans la nature et notamment les graines de samare (érable) qui lors de leur chute entrent en rotation pour mieux s’éparpiller dans la nature, grâce à une pale, là où le projet Hélix en compte 6.


Qu’avez-vous amélioré par rapport aux anciennes versions d’Hélix qui a permis de vous distinguer lors du Prix Espace et Industrie 2019 ?

Nous ne sommes pas partis d’une copie blanche. Des prémices de solutions viables avaient déjà été validées notamment par la dernière promotion qui avait travaillé sur le projet. Mais il subsistait des problèmes à régler, notamment de robustesse, qui avaient empêchés la fusée de franchir le test de la flèche préalable pour accéder à la rampe de lancement. Ce test consiste à tenir la fusée par ses ailerons afin de calculer de combien elle fléchit. Nous nous sommes donc concentrés sur ce point précis. Avant toutes les pièces reposaient les unes sur les autres. Nous avons décidé de partir d’une structure qui englobe tout et sur laquelle toutes les autres pièces viennent s’accrocher. La structure encaisse ainsi tous les chocs, ce qui lui permet à la fusée de gagner en robustesse. Nous avons également revu tout le mécanisme d’ouverture pour tenter de gagner en fiabilité. Parallèlement, nous avons remplacé la fabrication de pièces à l’aide d’imprimantes 3D, à de l’usinage de pièces en aluminium ce qui a permis là-aussi de gagner en qualité mais aussi en précision. Ce fut là une des principales difficultés que nous avons due gérer : parvenir à des pièces usinables en sachant que le mécanisme doit libérer simultanément 6 palles pour éviter que la fusée se mette en vrille. Le travail de CAO fut complexe mais a permis au projet de gagner en précision.

 

Quelles ont été jusqu’ici les grandes dates du projet Hélix ?
Le projet Helix a débuté au mois d’octobre 2017 et s’est achevé en juillet 2018 avec un vol nominal au C’Space 2018 au cours duquel Hélix a remporté le prix de la meilleure mini fusée 2018. Grace à ce prix, nous avons eu la chance de pouvoir présenter notre fusée à de hauts gradés présents sur la base militaire où a été lancée la fusée, ainsi qu’à de nombreux représentants d'entreprises aérospatiales comme Airbus, ArianeGroup et le CNES. Ce projet a été apprécié et qualifié de "novateur" car à l'époque, aucune équipe étudiante n'avait réussi à lancer une fusée avec un système de récupération sans parachute tout en récupérant en bon état. Le prix coup de coeur lors du Prix Espace et Industrie représente une nouvelle étape qui vient valider le travail mené pendant toute l’année scolaire, avec le soutien des chercheurs de Centrale Lyon qui jouent le rôle de tuteurs de projet. Aujourd’hui, Hélix continue d’évoluer avec pour objectif d’être adapté à de plus grosses fusées, à commencer par une bi-étage de deux mètres de hauteur (contre 1 seul actuellement). L’objectif en partenariat avec le CNES est de participer au projet inter-écoles Dream-on  en adaptant notre système de récupération à un futur lanceur.

Selim Madcadi et Maxime Perriquet lors de la remise des prix Espace et Industrie 2019

Suivez toute l’actualité de Centrale Lyon Cosmos sur leur page Facebook et Linkedin

 

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.



Ajoutez un message personnel