Retour au dossier
Vue 353 fois
24 juin 2019

ingénieur  et humanitaire : une prise de conscience citoyenne

Si les voyages forment la jeunesse, celui de Tristan Aubin (EC Lille), parti 4 mois au Népal dans le cadre d’un projet humanitaire, lui a permis de mieux appréhender le rôle que doit jouer à ses yeux, l’ingénieur dans la construction du monde de demain. Récit d’une prise de conscience citoyenne.


S’embarquer à bord d’un A380 en partance pour Katmandou, s’installer dans une zone de bidonvilles, improviser un système d’irrigation avec tôles et plastiques, escalader tant bien que mal un échafaudage de bambous pour raccorder une installation solaire, apprendre le morpion à des enfants au milieu des rizières, leur expliquer pourquoi j’ai des yeux bleus et des poils sur le menton…

 

Voilà un aperçu de la mission de volontariat que j’ai effectuée...

Cet article est réservé aux membres cotisants

Auteur

Prochainement diplômé de Centrale Lille, j’ai effectué ma formation en y intégrant une année de césure, afin de me donner l’opportunité d’allier ma passion et mes valeurs, à savoir le voyage et l’aide aux autres. Ces mois représentent une de mes plus belles expériences et fiertés.

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.