ACL

Connexion

Association des Centraliens de Lyon

   Liste des articles
Vue 453 fois
30 août 2018

RICSA 2018 : récit de 3 journées vues de l'intérieur

La RICSA a pour sa 3ème édition réuni les étudiants et diplômés vivant outre-Rhin - côté Bundesrepublik. La Rencontre Inter-Centrales-Supélec en Allemagne a eu lieu du 1er au 3 juin à Darmstadt et Frankfurt am Main, avec la participation d’une trentaine de Centraliens et Supélecs.

L'occasion de compter sur les Alumni et étudiants de Darmstadt, mais aussi sur ceux résidant à Frankfurt, Mannheim, Pforzheim, Aachen, Ulm, Erlangen, München et Berlin.


JOUR 0 - Soirée de bienvenue à Biergarten

Afin d’offrir une cérémonie d’ouverture digne de ce nom à cette III ème édition des Rencontres Inter-Centrales-Supélec en Allemagne, ou plus simplement RICSA pour les initiés, nous avons invité tous les participants arrivant dès le jeudi soir à se joindre à nous autour d’une petite mousse dans le Biergarten bavarois de Darmstadt.

L’occasion bien-sûr de ne pas trop dépayser les invités, arrivés principalement de Munich dans l’après-midi, et de faire en sorte que l’adaptation aux us et coutumes locales ne soit pas trop rude ! Ce fut surtout l’occasion de commencer à nous connaitre, à échanger sur nos activités professionnelles, nos loisirs, la vie en Allemagne, mais aussi de nouer les premiers contacts et d'échanger les premières cartes de visite.

 

JOUR 1 - Visite de la TU et du centre-ville de Darmstadt

Nous avons commencé la visite à l’entrée du karo5, bâtiment d’accueil de la TU Darmstadt. Un tour d’une heure environ autour de la Technische Universität du centre-ville et du Herrngarten, le plus ancien parc de Darmstadt en plein centre-ville.

Cette balade était l’occasion de présenter l’université en général pour ceux qui venaient la première fois sur Darmstadt, de montrer autant les parties les plus anciennes que les plus récentes, par exemple la nouvelle bibliothèque universitaire.

Nous avons terminé notre tour par la découverte du Prinz-Georg-Garten, jardin un peu dissimulé du Herrngarten, avant de partir déjeuner ensemble dans un restaurant italien sur la Marktplatz, place typique et très animée de Darmstadt en été.

Un des lieux visités pendant la balade, le Prinz-Georg-Garten (photo par Solenne Rochée)


JOUR 1 (suite) - Visite d'EUMETSAT

EUMETSAT est l’organisation européenne en charge de la définition du développement et de l’exploitation des systèmes météorologiques et d’observation par satellite, depuis la définition des besoins “utilisateurs” (les agences météo) jusqu’à la production des données météo, comme par exemple les images et animations diffusées à la télévision.

La visite commença par une rapide présentation des satellites en opération à partir de leurs modèles (à échelle 1) exposés à l’extérieur des bâtiments.

Modèle de satellite à échelle 1 devant le bâtiment de l’EUMETSAT (photo de Mathilde D.)

Puis deux scientifiques se sont relayés pour présenter les principaux concepts de satellite météorologique (le satellite géostationnaire, le satellite en orbite polaire héliosynchrone) et expliquer leur fonctionnement, le rôle de chacun des instruments et l’intérêt des coopérations internationales.

La deuxième partie de la présentation avait pour thème les derniers éléments de recherche en matière de télédétection multi spectrale permettant d’obtenir la situation météo (température, humidité) en un lieu donné avec une précision de 1 degré par tranche horizontale de 1km de « hauteur ».

La visite mena ensuite le groupe au coeur des deux salles de contrôle satellite, celle des 4 satellites géostationnaires où l’on a pu observer la production des images en temps réel, et celles des 5 satellites en orbite basse (bientôt 6 avec le lancement de Metop C cet automne) lesquels ne sont contrôlables que pendant 10mn toutes les 2 heures environ.

Enfin Yannick (ECN 84) nous expliqua le principe des satellites d’altimétrie et comment il est possible de montrer à partir de leurs mesures que la montée moyenne des eaux des océans est de l’ordre de 3 mm/an.

Un grand merci pour l’organisation de ces trois heures qui a permis au groupe d’avoir la tête dans les étoiles tout en gardant les pieds sur terre !

S'en est suivi un dîner riche et enrichissant.(avec une Spargelsuppe en entrée, passage en Hesse oblige…) où nous eûmes droit à deux interventions : celle de Solenne Rochée, promo ECL 2009, sur les fondations des gratte-ciels de la Skyline de Francfort et celle de Yannick sur le thème du retour sur investissement de programmes de données météorologiques à partir d’observation de satellites tel que celui qui sera prochainement mis en orbite (novembre 2018).

À la fin du repas, la majorité des participants ont regagné leur logement du weekend, en particulier ceux qui sont arrivés à Darmstadt le même jour et qui avaient donc besoin de se reposer. Néanmoins, le festival annuel de musique de Darmstadt "Schlossgrabenfest" attendait les plus irréductibles en after.


Ce repas a parfaitement conclu la première journée officielle de l'édition 2018 du RICSA.

JOUR 2 - Option 1 : Balade à vélo dans Darmstadt

Des vélos attendaient les plus courageux pour un départ matinal à 10H depuis« Luisenplatz ».

Une visite animée comme il se doit en allemand par une guide touristique et pendant laquelle nous avons sillonnés les rues de Darmstadt, en démarrant de Luisenplatz pour ensuite rejoindre la fameuse Waldspirale de Friedensreich Hundertwasser, en passant par le Herrngarten ainsi que les rues fleuries du Martinsviertel. Nous nous sommes ensuite dirigés vers « Mathildenhöhe » après avoir traversé le Bürgerpark et aperçu l’entrée du Rosenhöhe.

Des arrêts réguliers sur les trajets nous laissaient le temps de découvrir les anecdotes des lieux, tout en reprenant gentiment notre souffle. 

Le groupe de la visite en vélo de Darmstadt devant la Mathildenhöhe (photo par Marika Meißner)

 

JOUR 2 - Option 2 :  Steinbrückerteich/Trittboot

Pour ceux qui avaient du mal avec la petite Reine, ce samedi matin fut l’occasion d’un petit réveil musculaire ! Au programme : sortie vers le Steinbrückerteich, un lac dans la forêt de Darmstadt, et activité pédalo. L’occasion parfaite pour un « team building » entre Centraliens qui ne se connaissaient jusque-là qu’assez peu.

Après un petit déjeuner frugal, l’ambiance commença à se détendre, et les premières douilles à pointer le bout de leur nez, la palme revenant à Etienne pour sa réflexion du jour : “Lorsqu’on loue un vélo, on a souvent la déception de tomber sur un mauvais vélo, alors qu’un bon pédalo, on n’a jamais vu ça” ! C’est donc là-dessus que s’ouvre l’activité pédalo…

Avant même de monter à bord, nous observâmes les premiers héros du jour (ndlr : une famille allemande) qui, à 50m du bord, cassèrent leur transmission : moment de rigolade côté centralien !

Afin de renforcer la cohésion du groupe et l’esprit d’équipe, #corporate, nous décidâmes de nous lancer des défis #tousacteursdenotreformation. L’un d’entre eux se chargeant de filmer les meilleures pointes de vitesse de pointes qui ne dépasseront pas les 1km/h au GPS… Finalement, nous déciderons plus tard de mettre la vidéo en accéléré 😉 Car le centralien n’est pas seulement un acteur de sa formation, il est aussi leader, entrepreneur et innovateur !

L’autre défi de la matinée fut une course contre les canards. Après avoir eu le vain espoir de pouvoir les dépasser, force est de constater qu’ils avaient des ressources insoupçonnées et qu’ils ont donc fini par passer la seconde.

Quant à nous, nous cherchons toujours le frein à main ! Bref… nous avons perdu. Ce n’était pas de notre faute bien-sûr, mais plutôt celle de nos pédalos, de leur poids trop important, de leur coefficient de traînée ubuesque, du jeu dans la transmission et… de la couleur du cheval d’Henri IV évidemment 😊

Nous rentrâmes donc finalement à bon port après 30 minutes d’efforts intensifs et de lutte acharnée contre les canards, fiers tout de même de tout ce que nous avions accompli ensemble : les quelques centaines de mètres parcourus, le coaching sportif des canards (ndlr : qui en avaient bien besoin, soit dit en passant) et l’aération de la surface du lac sur environ 50cm de profondeur, pour une meilleure oxygénation du poisson.

Nous encourageons donc vivement nos successeurs à mettre en place pour l’an prochain une activité « optimisation de pédalo », afin de rester dans le thème ! Un excellent « team building » en perspective !

 

JOUR 2 (suite) - Pique-nique et rando

 

Le groupe pique-niquant au Herrngarten (photo de Solenne R.)


Tout le groupe s’est retrouvé au Herrngarten pour la pause midi (pizzas), avant de poursuivre avec la rando l’après-midi.

En début d’après-midi, nous étions presque 30 personnes à prendre le tramway vers le sud de Darmstadt, le long de la Bergstraße qui désigne la route allant de Darmstadt à Heidelberg et se trouve à la limite, d’un côté, des petites hauteurs de l’Odenwald, et de l’autre, de la grande plaine du Rhin.


Nous étions à une vingtaine de minutes à Malchen où nous avons entrepris notre ascension d’environ 45 minutes à travers la forêt vers le château de Frankenstein, l’un des nombreux édifices qui surplombent les collines de l’Odenwald.

Le château date du 13ème siècle, ne fut plus entretenu à partir du 17ème siècle et tomba en ruine, avant d'être rénové entièrement au 20ème siècle, ce qui en fait désormais un lieu très prisé des cyclistes et randonneurs.

Le groupe de randonnée au Frankenstein Castle

L’excellente météo nous a permis de bien profiter des points de vue et de la terrasse. Nous avons pris un autre chemin d’environ 4 km pour le retour, redescendant vers Eberstadt afin de reprendre le tramway sur Darmstadt.


La fin d’après-midi et la soirée sont restées libres. Les amateurs de musique et de street-food se sont rendus / sont retournés au "Schlossgrabenfest", le festival annuel de musique de Darmstadt. D’autres se sont rassasiés plus calmement au restaurant Guantanamera, spécialisé dans la cuisine d’Amérique Centrale et où l’ambiance est aussi toujours excellente !

 

JOUR 3 - le Brunch et les adieux

Après un samedi intense passé à Darmstadt et dans ses environs, un dimanche plus tranquille à Francfort était proposé aux participants du RICSA 2018. Cette journée du dimanche a commencé comme toute journée de vacances/weekend placée sous le signe de la détente : par un brunch !

Le rendez-vous était donné à 11h au restaurant-terrasse ALEX situé sur le toit du centre commercial Skyline Plaza, à l'entrée du nouveau quartier "Europaviertel".

Les 20 personnes présentes ont profité du buffet à volonté, ainsi que de la terrasse du restaurant qui, le beau temps aidant, offrait une belle vue sur les gratte-ciels et autres hautes tours de "Mainhattan".

Vue de Frankfurt am Main depuis le Frankenstein Castle (photo d’Etienne L.)

Ce brunch s'est terminé aux alentours de 14h et a conclu en beauté le RICSA 2018 à Darmstadt/Francfort, laissant les uns prendre la route du retour, tandis que les autres préféraient se dégourdir les jambes au cours d'un "alternative walking tour" de la ville de Francfort organisé par des étudiants locaux.



Rendez-vous l'année prochaine pour l'édition 2019 du RICSA !

Articles liés


Ajoutez un message personnel