Liste des articles
Crédit photo Marc Riboud
Vue 524 fois
28 juin 2021

Marc Riboud (ECL 1947) : hommage à un des plus grands photographes du 20ème siècle

Parmi ses diplômés les plus illustres, l’École Centrale de Lyon ne compte pas seulement des ingénieurs, des chefs d’entreprise ou des scientifiques. Elle compte aussi un grand photographe : Marc Riboud (ECL 1947). À l'occasion de l'exposition qui lui est consacré jusqu'au 6 septembre à Paris au Musée national des art asiatiques - Guimet, nous republions son portrait paru dans Technica, quelques mois seulement avant sa disparition en 2016. Philippe Rochefort (ECL 1967), Docteur en Histoire, nous y raconte celui qui est aujourd'hui encore considéré comme l'un des plus grands photographes du 20ème siècle.


Marc Riboud est né en 1923 dans une famille lyonnaise dont la tradition industrielle et bancaire ne laissait guère présager qu’il deviendrait l’un des plus grands photographes du 20ème siècle et l’auteur de photos connues et admirées dans le monde entier. Si ses frères et ses neveux ont suivi la tradition familiale avec de brillants succès (nb. Antoine Riboud, né en 1918, fut président de BSN puis de Gervais-Danone, son fils Frank Riboud est aujourd’hui président de Danone. Quant à Jean Riboud (1919-1985) il fut président de Schlumbergeront), lui ne l’a suivie que très brièvement avant de trouver sa propre voie : le photojournalisme.

Après une activité discrète mais très courageuse dans la Résistance avec laquelle il participe aux combats du Vercors, il entre à l’École Centrale de Lyon (promotion 1947) sur les conseils de ses professeurs, frappés par son goût pour la géométrie.

L’industrie sans enthousiasme

Il ne trouva pas son épanouissement dans les études d’ingénieur qui l’ennuyaient, et les matières scientifiques « ne l’occupèrent pas entièrement» selon la litote qu’il emploie. Sa personnalité d’artiste et son caractère fantaisiste et original le différenciaient sans aucun doute de ses camarades de promotion, dont il garde néanmoins le meilleur souvenir. Il déclare lui-même dans un livre d’entretiens (Bertrand Eveno, Marc Riboud, Paroles d’un taciturne, Delpire, 2012) avoir consacré plus de temps au ski, à l’escalade et à la photographie, qui l’intéressaient depuis son enfance. Il n’obtint pas son diplôme de sortie, à l'image d'un autre de nos illustres camarades, Paul-Emile Victor ((1907-1995, ECL 1928) fondateur des Missions Polaires Françaises, deux anticonformistes, porté par une vocation impérieuse qui les conduisit à embrasser une carrière exceptionnelle. Après sa sortie de l’École, il travailla dans l’industrie, auprès de quelques entreprises proches de sa famille, mais sans enthousiasme et il quitta cette voie dès 1950.

Le peintre de la Tour Eiffel

En 1953, encouragé par son ami Henri Cartier-Bresson, Marc Riboud réalisa son premier coup de maître : la célébrissime photo du peintre de la Tour Eiffel qu’il prit avec un appareil ordinaire et qui fut publiée dans le magazine Life, qui faisait autorité dans le monde du photojournalisme et publiait les photos des plus grands photographes de l’époque.

Le jeune Marc Riboud devint immédiatement l’égal des plus grands et ses amis Henri Cartier-Bresson et Robert Capa le firent alors entrer à l’agence Magnum. Il en deviendra le vice-président puis en 1975 le président. Il la quittera en 1980 pour poursuivre une carrière indépendante qui le conduira aux quatre coins du monde, mais surtout en Asie où il effectuera de fréquents voyages et de longs séjours, ce qui lui  permit d’être l’un des grands témoins de la mutation de ce continent. Il publia à ce sujet de nombreux livres, dont certains sur la Chine, qui furent salués par plusieurs distinctions prestigieuses.

Parmi ses photos les plus célèbres, outre le Peintre de la Tour Eiffel (1953), on peut citer la jeune manifestante pour la paix au Vietnam qui offre une fleur face à un impressionnant policier (1967) ou le manifestant hurlant des slogans place Tian'anmen (1965).

Crédit photo Marc Riboud

Il est intéressant d’observer, sans pouvoir en trouver une explication, qu’il y a en France depuis les années 1930 une puissante tradition de photojournalisme illustrée par la grande réussite des agences de presse photo comme Magnum, Gamma, Sygma, Sipa et bien d’autres et les œuvres de grands photographes comme Henri Cartier-Bresson, Raymond Depardon, Willy Ronis ou Robert Doisneau. Marc Riboud est clairement l’un d’entre eux. Il a été marqué par ses premiers amis, Robert Capa par sa personnalité charismatique et son esprit aventureux, Henri Cartier-Bresson par sa culture et sa rigueur artistique.

« Né géomètre »

Son style est inimitable : élégant, très structuré et composé. Il dit de lui-même qu’il est «né géomètre» et rappelle avec humour et modestie que, élève médiocre, il n’excellait qu’en géométrie. Cet détail explique sans doute son orientation initiale vers l’École Centrale de Lyon et la perspective (très temporaire) d’une carrière d’ingénieur, mais surtout le style de ses photographies, qui se caractérisent par une composition rigoureuse et particulièrement étudiée. Ses photos contiennent toujours une forte structure interne sous-jacente qui permet de faire ressortir leur sens.

Il fit de longs voyages, souvent de plusieurs mois, principalement en Asie (en Chine et au Vietnam) et en Afrique d’où il tira des milliers de clichés d’observateur, se qualifiant lui-même de « voyageur en empathie ». Il se défendit toujours d’être un journaliste et souhaitait rester «un œil, peut-être plus exercé que les autres». Ses clichés de la Chine par exemple, disaient d'ailleurs souvent plus que de longues études, sur l’incroyable évolution en une génération, de ce pays qu’il connaissait et aimait tant.

Artiste modeste et taciturne, il a réalisé une œuvre forte et originale et, sans nul doute, il est devenu l’un des plus grands photographes du siècle.

 

Retrouvez toutes les infos sur l'exposition - Marc Riboud : Histoires possibles au Musée national des art asiatiques - Guimet jusqu'au 6 septembre prochain.

 

 

Auteur

Docteur en Histoire et consultant interculturel Voir les 2 autres publications de l'auteur
Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.